Du yoga en marchant.

Le Nordic yoga ? Un nouveau concept mêlant marche nordique et yoga, inventé et breveté par un périgourdin.

Le Nordic Yoga® a été mis au point par le périgourdin Thomas Faillat qui a souhaité marier les bénéfices des asanas (postures de yoga) à ceux de la marche nordique. Une pratique accessible à tous. LE MAG sud ouest a suivi les instructrices Bilitis et Lou-Jenna dans la forêt landaise pour une initiation.

Première étape, caler ses pas sur sa respiration en balançant les bâtons en rythme. « Ce travail respiratoire rend la marche plus active », explique Bilitis, qui scande « propulse, propulse » pour inciter les participants à s’élever vers les haut autant que l’avant. Après une dizaine de minutes de marche rapide, la groupe fait une halte dans une clairière pour quelques postures de yoga. Mais pas question d’enlever les bâtons pour autant. « Ils permettent d’accroître l’amplitude des mouvements tout en assurant une meilleure stabilité », complète Lou-Jenna.

Respiration

C’est à Cologne , en Allemagne, où il rejoint femme et enfant en 2014, que Thomas Faillat, enseignant de marche nordique et de Pilates, découvre le yoga. En parallèle, il s’intéresse de près au mécanisme de la respiration des bébés ou de la marche afghane.  » L’idée consiste à associer la posture à une respiration profonde et puissante qui accompagne chaque mouvement et chaque pas. »

Après 4 ans de recherche, il se partage entre la France et l’Allemagne pour former des instructeurs au Nordic Yoga®. Bilitis et Lou-Jenna, qui se sont commues en fac de sport à Bordeaux, ont fait partie de la première promotion.

Bilitis organise aujourd’hui des sessions à Lacanau et au parc Mandavit à Gradignan, en Gironde.

Lou-Jenna a mis en place deux sorties hebdomadaires au départ du Pôle Pilates de Seignosse dans les Landes. La séance d’une heure quinze qui alterne effort cardio et étirements, s’achève avec une phase de relaxation. Posés sur l’herbe, appuyés sur nos bâtons, nous n’entendons plus que les bruits de la forêt. La tête et le corps sont au diapason.

Article Le Mag Sud Ouest. Photo et textes Patricia Marini Metge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *